Netflix étudie la possibilité d’une offre low cost

Darell Mertens 544 vues

Le PDG de Netflix, Reed Hastings, a déclaré mardi que l’entreprise envisage de lancer un service de streaming low cost financé par la publicité. Ce changement radical intervient après que Netflix a annoncé avoir perdu près de 200 000 clients lors du premier trimestre 2022, ce qui est un résultat nettement inférieur à la prévision initiale de la société. Il s’agit de la première baisse d’abonnés en dix ans pour le service de streaming.

Selon Hastings,

Ceux qui ont suivi Netflix savent que je suis opposé à la complexité de la publicité et un grand partisan de la simplicité de l’abonnement. Mais, même si j’y suis favorable, je pense que le choix du client est bien plus important. Permettre aux clients qui souhaitent un prix plus bas et qui sont tolérants vis-à-vis de la publicité d’obtenir ce qu’ils veulent est très logique.

Une baisse inquiétante des abonnés

La chute des abonnements a été attribuée à la pénétration déjà élevée de Netflix dans les foyers, au partage des mots de passe des comptes et à la concurrence qui s’accroit constamment. Elle s’explique aussi par des raisons économiques plus importantes, notamment l’inflation et le conflit ukrainien ce qui oblige les ménages a faire un arbitrage sur leurs dépenses. Aussi, la suspension de Netflix en Russie a coûté à elle seule 700 000 abonnés au géant du streaming.

Au cours du deuxième trimestre 2025, Netflix s’attend à perdre encore 2 millions de clients. L’un des efforts de la société pour enrayer la perte d’abonnés serait l’installation d’une offre low cost prix financée par la publicité.

Au début de l’année, le service de streaming a augmenté les prix de ses abonnements aux États-Unis et au Canada.

Une concurrence qui s’accroit

En plus des problèmes que nous avons évoqués précédemmment, Netflix doit faire face à une concurrence de plus en plus féroce avec Disney +, HBO, Paramount+ et Amazon Prime. Alors que leur catalogue s’étoffe avec des franchises populaires comme les séries Marvel pour Disney+ et la série Halo pour Paramount+, Netflix peine à proposer des nouvelles franchises de qualité.

De plus, l’idéologie woke que leurs productions originales véhiculent est de plus en plus pointé du doigt comme en témoigne le tweet au vitriole d’Elon Musk déclarant que « le virus de l’esprit woke rend Netflix impossible à regarder »

Quand on connait l’influence du patron de Tesla sur un large public de geeks, on peut aisément imaginer que son intervention peut aggraver davantage la situation de Netflix.

Partager cet article
Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adbanner