Chrome, Edge et Firefox : les versions 100 pourraient engendrer des problèmes avec certains sites web

Darell Mertens 416 vues
Navigateurs Chrome, Edge et Firefox

D’ici deux mois, certains des principaux navigateurs – Chrome, Edge et Firefox – atteindront leur version 100. Il ne s’agit pas seulement d’un chiffre symbolique, mais d’une version qui peut poser des problèmes pour fonctionner avec certains sites web. L’arrivée de ces trois chiffres dans la chaîne « User Agent » des navigateurs pourrait entraîner des bugs ou des problèmes de compatibilité avec certains sites internet. La chaîne en question est celle que les navigateurs envoient dans les en-têtes HTTP afin que les serveurs puissent les identifier.

C’est pourquoi Google et Mozilla s’attèlent à identifier et à résoudre tout problème avant la sortie de la version 100 de leur navigateur web respectif. Les deux entreprises continuent de réaliser des tests pour analyser les principaux sites web et vérifier les éventuelles incompatibilités que pourrait engendre un passage à la version 100.

Le bug de la version 100 reste à relativiser

Pour l’instant, l’ampleur du problème semble plutôt faible, du moins si l’on en croit la liste des sites concernés. En effet, outre le mastodonte yahoo.com, très peu de sites web d’envergure internationale sont concernés. Ceci s’explique en partie parce que les développeurs web ont pris la bonne habitude de vérifier les caractéristiques et les fonctionnalités d’un navigateur plutôt que contrôle de sa version.

Mozilla a récemment expliqué dans un billet de blog :

« Lorsque les premiers navigateurs ont atteint la version 10 il y a un peu plus de 12 ans, de nombreux problèmes ont été identifiés avec les bibliothèques d’analyse de l’User-Agent lorsque le numéro de version est passé de un à deux chiffres…Sans une spécification unique à suivre, les différents navigateurs ont des formats différents pour la chaîne User-Agent, et une analyse syntaxique de l’User-Agent spécifique au site. Il est possible que certaines bibliothèques d’analyse aient des bugs ou des hypothèses codées en dur qui ne tiennent pas compte des numéros de version à trois chiffres. »

Le problème rappelle, bien qu’avec des facettes différentes, le fameux bug de l’an 2000 qui était censé mettre à genoux les PC du monde entier lors du passage à l’an 2000.

Chrome et Firefox ont déjà tout prévu

Bien qu’il y ait des inquiétudes quant aux problèmes rencontrés sur certains sites, des travaux ont été menés en interne par les leader de la navigation web pour assurer une transition en douceur vers la version 100. Les développeurs peuvent déjà activer un drapeau spécial dans les versions actuelles de Chrome et de Firefox pour que les navigateurs s’affichent sous un faux prétexte, c’est-à-dire comme s’ils étaient déjà à la version 100, et permettent aux autres développeurs et utilisateurs de vérifier les incompatibilités avec des sites spécifiques.

Il existe également une stratégie d’intervention précoce en cas de problèmes généralisés. Dans le cas de Mozilla, l’éditeur de logiciels est prêt à bloquer la version principale de Firefox à 99. Dans le cas de Chrome, il est prévu d’utiliser un drapeau pour verrouiller la version principale à 99 et de renvoyer le numéro de la version principale dans la partie secondaire de la chaîne User-Agent. Pour l’instant, on ne sait pas exactement ce que fait Microsoft pour atténuer le problème, mais il est probable qu’elle suivra l’exemple de Google et de Mozilla.

Partager cet article
Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =

adbanner